Vous êtes ici : Accueil > Contes, nouvelles, chansons, presse, radio, films, pages d’histoire > Voiyïn, Cercle du patois de la SJE, Emulation Jurassienne

Articles

  • Trésors du patois recueillis par le Voyïn. - Juillet 2011

    Le cercle du patois de la Société Jurassienne d’Emulation, sous la présidence de Jean-Marie Moine, recueille depuis des lustres des témoignages et documents en patois.
    Cette rubrique met à disposition une partie des travaux du Voiyïn.
    0. Le Voiyïn, le regain en français, vient de fêter son dixième anniversaire
    1. Jean-Marie Moine, glossaire 2011
    2. Vivre à Coeuve au temps passé par Martin Choffat et Suzanne, son épouse
    3. A Pleujouse, François Jobin raconte ...
    4. Patois de Belfort-Montbéliard et (...)

  • Recensement du patois dans les Actes de la SJE par Bernard Chapuis - Juillet 2011

    Présence du patois dans les Actes de la Société jurassienne d’Emulation
    Poèmes, théâtre, contes et légendes, études ...
    1857
    p 190 Etude des patois dans le but de rechercher les traces de l’idiome celtique parlé par les Helvétiens, par L. Rode.
    1888
    p 253 Nos patois, long poème en français par Virgile Rossel
    1893
    Une nouvelle version des paniers. Etude sur les patois du Jura bernois, par Casimir Folletête
    Arrivée d’une dame en l’autre monde, vers patois di Cornat, avec traduction
    1898
    p 245 (...)

  • Adieu à Madeline Froidevaux par Jean-Marie Moine - Octobre 2011

    Es « moues » di Voiyïn
    Note Mad’lïnne ât moue. Ènne chérémounie d’ aidûe é t’ aivu yûe è Soubey, è y é è pô prés tçhïnje djoués. Bïn chur qu’ i y’ seus t’ aivu. Le p’tét môtie di v’iaidge était plein. Les dgens étïnt v’ni d’ Soubey bïn chur, mains âchi di Çhôs di Doubs, des Fraintches Montaignes, craibïn d’ Fraince. E y aivait âchi quéques patoisaints di Va. Lai Préjideinne des Taignons é dit ïn p’tét mot en patois. I aï vu quéques âtres Taignons dains yôs vétures.
    L’ tiurie é d’maindè che quéqu’un v’iait encoé dire âtçhe. I aï (...)

  • Meuriâ - Décembre 2011

    Eric Matthey a ouvert la séance du Voiyïn à Muriaux, le 18 juin 2011, avec ce mot.
    Meuriâ
    Ïn djoué, è y é bïn bïn grant d’ çoli, duraint cïntçhe djoué, Due indg’nié totes soûetches de lumieres, de piaintes , de bétes è de diff’reinnes tchôses. Le chéjieme djoué, è s’boté è faibriquaie c’qu’è crayait étre son pus bé l’ovraidge : l’hanne. Po otiupaie l’condgie d’lai fïn d’lai snaine, è bricolé ïn pô : en ïn viremain è vôs soutché lai fanne …
    Dâli Due musé è réçhoueçhaie !
    Le s’raye, tot neu, rétchâdait tot pien. Qué (...)

  • Bons voeux pour 2012, Eric Matthey - Décembre 2011

  • Lieux-dits de Tavannes - Décembre 2011

    Lieudits de Tavannes en/ou issus du patois
    Toponymie et situation …
    Forêt du Beuche
    Pâturage boisé où il y a (avait) des « beûtch’nies », ou alors de « beutchaie », brûler, défricher par le feu ?
    Chemin du Beuche
    Chemin qui y mène
    Source de Borberot
    Il s’y trouve un réservoir. Marais, bourbier
    Combe aux Borgnes
    Limite communale entre Tavannes et Reconvilier. Borgne = source, trou d’eau, mais vient aussi de « borne » ou « boûene », tuyau, conduite ou borne. On est bien sur une limite communale.
    Champs (...)

  • L’ours de la baume - Décembre 2011

    L’or d’la bome
    Texte en patois d’Orvin d’Alfred et de Pierre Léchot
    Lu par Joël Rillot
    Version 1
    L’or d’la bome
    Texte en patois d’Orvin d’Alfred et de pierre Léchot
    Lu par Joël Rillot
    Version 2
    L’ouét d’lai bâme
    Traduction en patois ajoulot de L’or de la baume par Jean-Marie Moine
    Lu par Jean-Marie Moine
    Les textes
    en français, patois d’Orvin et patois de Montignez
    L’ours de la grotte
    Il y a des gens qui étaient venus de l’autre côté du lac pour habiter, défricher et cultiver les terres du (...)

  • Actes SJE 1991, La conjugaison des verbes en patois jurassien - Novembre 2012

    Introduction de Jean-Marie Moine à propos de son travail sur la conjugaison des verbes en patois, paru dans les Actes de la Société jurassienne d’Emulation de 1991.
    L’ensemble du dossier conjugaisons

  • Lai Bâme - Janvier 2014

    Pour lire l’ensemble du texte, télécharger le document PDF ci-dessous et faire défiler le pages.

  • Ïn aibbé d’Bèll’lay - Mars 2016

    Ïn aibbé d’Bèll’lay
    Vos èz chûr’ment oyu pailaie d’Bèll’lay. Vos saites tus qu’mitnaint çâ ïn hôpitâ po cés qu’sont déraindgie d’lai téte, Vos saites aichbïn qu’c’tait ïn covent d’vaint qu’lai francaise révoluchion pésésse pair-li.
    Aiye, ïn covent d’moines Prémontrés, çâ enne tote londge hichtoire qu’é mairquaie lai contrèe en aipportaint bïn pu d’bïn que d’mâ. çâ craibïn dâ li qu’en dit qu’les dgens d’lai Courtine( vos saites, les v’laidges â dito d’Bèll’lay) sont ïn pô âtrement qu’les âtres. En ô bïn s’vent qu’è n’sont ne (...)

  • Musattes - Mars 2017

  • Lou patois n’se graiyene pe ? - Mars 2017

    François Busser
    • règles personnelles
    • mémo
    • 1. marquer le pluriel par S pas de x
    • 2. verbes marquer la personne S T ou ENT muets
    • 3. marquer les participes passés
    • verbes en er é, ée, és, ées
    • u ue ...
    • ir comme infinitif
    • 4. adjectifs, garder la lettre finale qui annonce le féminin
    • 5. garder les lettres muettes en fin de mot, comme en français
    • 6. garder l’orthographe du français si le mot est le même en patois
    • 7. garder les doubles consonnes du (...)

  • Colloque de la FPCJ et de la SJE, Société Jurassienne d’Emulation, Musée de l’Hôtel Dieu, Porrentruy, 30 juin 2018 - Juillet 2018

    Interventions au musée de l’Hôtel Dieu à Porrentruy dans le cadre de l’anniversaire de la Société Jurassienne d’Emulation.
    Colloque organisé en commun par la Fédération des Patoisants jurassiens et la Société jurassienne d’Emulation.
    Danielle Miserez
    Introduction par Danielle Miserez, au nom du Voyïn
    Jean-Marie Moine
    Exposé de Jean-Marie Moine, partie 1
    Exposé de Jean-Marie Moine, partie 2
    Eric Matthey
    Une fôle d’Eric Matthey,
    le monstre de Noire Combe
    Une loûene
    la Coquette a avalé la Lune ! (...)

  • Tchaint des voiy’nous - Juin 2018

    Cliquer sur le renvoi
    ]Tchaint des voiy’nous->http://www.image-jura.ch/djasans/spip.php?article2067]

  • Ch’ lai vie di Voiyïn - Juin 2018

    Ch’ lai vie di Voiyïn
    Quaitre côps poi an les dgens di Voiyïn se r’trovant dains ïn âtre câre d’ not’ Jura po ôvraie en patois pe vétçhie ènne boussèe ensoinne en paitaidgeaint c’te bélle laindye. Â bontemps çoli s’ pésse dains l’ Vâ, tiaind qu’ les voirdgies pe les tchaimps r’çhoéréchant, qu’ le temps s’ fait pus réchâle. Â tchâtemps, ç’ât l’paiyis taignon qu’ aityeuye les Voiy’nous dôs ses fiattes, en mé ses tieûm’nâ tchaimpois ensoénnayie poi les roudges-bétes è les tchvâs qu’aint r’trovè yot’ yibretè. L’ herbâ nôs (...)

  • Nôs sons des churvétçhaints, des sâvès ! - Juin 2018

    Séaince di Voiyïn di saim’dé ché d’décembre 2008 è Ross’mâjon
    Po not’ Aimi René Pierre qu’féte ses quaitre-vint-cïntçhe ans
    Nôs sons des churvétçhaints, des sâvès !
    Chér René,
    T’és tchoi â monde aivaint lai boéte è imaidges, aivaint l’meûji pïnçat (pénicilline), aivaint les churdgealè produts (produits surgelés), les photo-r’dyene (photocopies), le piaichtique (plastique), les varres de riçhe (verres de contact), lai véjio (vidéo), le maignétoraivijou (magnétoscope) pe aivaint lai bôlatte (pilule). T’étôs li aivaint les (...)

  • Nicole Bindy remercie Jean-Marie Moine - Juin 2018

    Aimis di Patois,
    En ci 23 de djuïn 2007, féte de l’Indépendaince di Cainton di Jura, i è brâment d’ piaîji d’ me r’trovaie d’aivô vôs poch’que nôs ains â long d’ nôs ïn gros l’hanne, obïn putôt ïn Grant Chire. È farait étre fô d’épeurvaie d’ comptaie les s’condes, les menutes, les houres pe les djoués qu’èl é botaie è graiy’naie ces Glossaires de Patois-Français, Français-Patois Ç’était des mois, des annèes d’ traivaiye, cïntche djouès pai s’maine, d’vaint cte « botouse en oûedre » ; pe voili qu’aiprès bïn des mois, cte (...)

  • Di yivre de ci Daniel Tammet « Embraichie lo che grant cie » - Juin 2018

    Di yivre de ci Daniel Tammet « Embraichie lo che grant cie »
    (poi ç’t’ Elisabeth Bonnemain, l’ vinte-nûef d’ aivri 2013)
    Tot ç’ qu’ ât vengnie n’ ât p’ predju po lai tiere entiere : ç’ qu’ nôs s’musans, nôs aivisâles, ç’ que nôs s’ dians âchi, bïn chur, chutôt. È fârait encoé, mit’naint, bïn des baincs d’vaint l’ hôtâ po çoli.
    È p’ è y’ en é brâment encoé dains ç’te p’téte caboénate dedôs di capiron.
    È bïn – c’ment qu’ nôs aivïns nôs p’téts câres de tiere, l’ tieutchi, l’ eûtche è pe l’ çhiô – nôs ains dains l’ cevré d’ (...)

  • Mots recueillis par Christelle Godat - Août 2018

  • Bev’niainche tchie moi - Juin 2018

    Bev’niainche tchie moi
    Thérèse Frésard, Helvétie 54, le nûef de décembre 2011
    Lai rûe vire brâment, è tote laincie. Çoli fait dj’ ènne annèe qu’ nôs s’ sont r’trovè daivô piaîji, po péssaie ènne boinne lôvrèe, po djâsaie d’ tot è pe d’ ran, chutôt d’ note bèlle laindye, lo patois. Adj’d’heû, nôs se v’lans musaie en cés qu’ nôs aint tçhittie. Nôs airains ènne mujatte po ç’te Mad’line qu’ était aidé preujente pairmé nôs, nôs en ains lai grie. Mit’naint, i vôs veus faire ènne raiconte en vôs diaint c’ment qu’i aî péssè lai (...)

  • Mots proposés par Sylvian Gnaegi - Août 2018

  • Ïn dgenti mot - Juin 2018

    Ïn dgenti mot
    poi Valérie Bron, 18 juin 2011
    séainche di Voiyïn
    Le moment at veni de vos dire è tus « méchi » et peu ïn po pus è not Djeain-Mairie, po aivoi bragaie mes qualitès en léchaint ritaie mes défats.
    Se ci colloque é bïn mairtchi c’at que tos les invitès aivïnt aippoétchaie d’aivo yos yote bouene aigrun.
    I ne vos veus pe faire ïn dichcoué. I ai bïn ainmè ci proverbe : « rébiè son patois c’at piedre son aivoi ». Crèbïn que c’at c’tu des aidjolats ; adjed’heu, nos v’lans dire : « Voidgeaie son patois, c’at (...)

  • Les Craitchies - Juillet 2019

    Texte tiré du fonds Jolidon->http://www.image-jura.ch/djasans/spip.php?article1141 ]
    Les tros techtes que cheuyant v’niant di Fonds Jolidon ès faint paitchie d’enne thése que Robert Jolidon que v’niait de Sïnt-Brais était en train de grayenaie chu l’jurachien patois. El ât moue devaint que d’aivois poyu sôteni son traivaiye
    Les craitchies
    Dains ci temps-li ai Sâcy vôs ne poyïns voi enne dgens di vilaidge sains ïn cabas en lai main. /Le mére èt lai mérasse en portïnt tchécun dous.) Els aivïnt ïn cabas (...)

  • Voiyïn, Rapport d’activités 2018 - Juillet 2019

  • Lai Bâme des Boéties - Juillet 2019

    Lai Bâme des Brennetets
    Lai Bâme des Boéties
    Yue des Côtes di Doubs
    Cheûdre le tchmïn di viraidge des Brennetets djunqu’en lai fïn, è pe cheûdre le sentie cheuyaint qu’ pésse tot prés d’ lai bâme (n’ pe cheûdre c’tu qu’vait Tchie Bonaparte). Âtre tchmïn : cheûdre da pe Les Djoux-Derrie (Les joux-Derrière), L’Aibbacie (L’Abbaye) è pe Lai Greffiere (La Greffière) po r’trôvaie l’sentie. Ç’ât ïn gros aivri dô ènne lairdge reutche de 40 métres de hâtou. Chu lai drète é y é ènne bâme de 21 métres de lairdgeou, de 17 (...)

  • D’lai sen de tchie les Taivains - Octobre 2020

    D’lai sen de tchie les Taivains
    Lai bairoitche des Pomm’rats feut orinè en 1783. Èlle ât lai pus djuene des Fraintches-Montaignes. Son môtie, dédiè ès sïnts Piere è Paul feut inaudyurè en 1786. Dâli ç’ât l’drie môtie qu’ât aivu conchtru chu le Hât-Piaité. Poquoi ât-c’ qu’i vôs djâse di môtie des Pomm’rats ? È bïn ç’ât poch’que lai p’téte hichtoire qu’i vôs veus raicontaie ècmence li è pe qu’i ainme bïn ci v’laidge è pe ses ailentoués. Mains bïn chur qu’çoli s’poérait péssaie âtrepaît, n’ïmpoûetche laivou. Aidonc, c’ment (...)

  • Hichtoire di Gros Louyis - Juillet 2019

    Hichtoire di Gros Louyis
    Un joué, le Gros Louyis beye ïn côp d’flée en son n’veu, le denis Boichat bouebe d’lai Mairie di PeupéP’tignat po y demaindaie d’allaie tçhrie son tchvâ tot chur dans l’tchaimpoisdi PeupP’gnat,po ïn enterre’ment d’lai vâprèe. Bïn chur ci Denis lu rimpouane d’aiccoué. E trove le tchvâ, le condut en l’hôtà, l’emborle d’vaint l’heu pe vait â vlaidge po l’aipiaiyie â tché des môes. Malheyrousement le tchev’a ècmence d’allaie è gâtche, è droite, de tirie de totes les sens è peu de yevaie le tçhu. (...)

  • Es Tscheuffattes, le 2 djullet 1897 - Juillet 2019

    Lai yeujure que cheut nos môtre c’ment les meintay’tès aint tchaindgie en 120 ans !
    Le texte suivant est une bonne farce ou, peut-être une véritable annonce qui n’ose pas dire son nom, à vous de juger. On constate que les mentalités ont bien changé
    Es Tscheuffattes, le 2 djullet 1897
    Mon véye aimi, Y ai fait enne crevaie, ai vin de m’en airrivaie enne…enne tote bouenne – nian, ç’â tra béte ! ç’â sur, dain lai vie en en voit totes les couleurs, mains cment c’té-li, djemais qu’enne fois mains pô de bon, ç’â (...)

  • Lettres patoises, extraits du Journal du Jura - Décembre 2020

    Grâce aux efforts du cercle d’étude du patois, le Voiyïn, les lettres patoises sont publiées.
    Le livre est disponible auprès de la Société jurassienne d’émulation, à Porrentruy, rue du Gravier 8, 032 466 92 57
    info@sje.ch Présentation par Eric Matthey dans l’Ami du Patois
    LQJ, 7 décembre 2020
    Renseignements auprès de la responsable du Voiyïn
    Danielle Miserez, case postale 5
    2718 Lajoux
    032 484 00 75 (...)

  • Fêter le patois avec le cercle du Voiyïn - Mai 2022

  • Le retieuyra, Porreintru, octôbre 2020 - Décembre 2020

    Lai maîrtche, La marche.Le poichon d’aivri, Le poisson d’avril.Enne michtériouse frontiere, Une mystérieuse frontière.E l’ai fini tot d’méme ! Il l’a fini tout de même. Madelon dirats en patois. A bâtons rompus.Graindfontaine èt son vétçhant musèe, Grandfontaine et son vivant musée.Es ecôssous, Battre en grange. Les bottelouses, Les botteleuses. Raipport, Rapport.Eurconte, Gens et bêtes ont parfois des comportements curieux pour qui sait observer (...)

  • Hommaidge en ci Marc Monnin - Septembre 2020

    Piedre quéqu’ün qu’ an ont échtimaie ât trichte,
    mainsl’ pé çoli s’rait aivu de n’ l’aivoi pe rencontrè !
    Hommaidge en ci Marc Monnin
    Jurassienne crenique de 1923 : l’21 d’ôt ïn voul de 35 cigangnes ât eur’mairtçhè dva-dchus les Raindgies. È sann’rait meinme qu’è y’en é yènne que se s’rait s’aidieuyè d’lai sen d’Dev’lie po s’pojaie chu l’toit d’lai faimiyâ mâjon des Monnin. Dâli, not’ Marc tchoiyé â monde !
    Èt, ç’ât li è Dev’lie qu’t’és granti, Marc, enmé ènne faimille d’dous afaints, ènne baichatte èt pe toi. D’aivô (...)

  • Accéder à des articles sur Jules Surdez - Mai 2022

  • Lettres patoise, lettres parues dans le JURA du dimanche - Décembre 2022

    Lettres rassemblées et mises en forme par J.M. Juillerat.
    Ce livre a reçu le prix du « plus beau live en langue française »
    accès à l’ensemble des textes

  • Le patois du Haut-Doubs Anecdotes, expressions, racontottes - 24 janvier

  • La régionâs landyes de Chuisse poi Jean-Philippe Gable - 24 janvier

    La régionâs landyes de Chuisse
    poi Jean-Philippe Gable
    (r’ mânuè poi ç’t’ Henry Tournier pe poi ci J-M. Moine, che ci Jean-Philippe ât d’aiccoûe)
    Po chur la suisses patois sont très djâsè(s) èt aippris è l’écôle, obïn dains da l’ aichôchiâchons pai ésempye. Lou jurassien patois ât enne landye qu’ s’aipprend en lè primére écôle èt âchi dains lè raicodge di roûetcha di patois jurassien. È n’ y é pus d’ neûtchét’lou patois, mains pai contre lou régionâ frainçais d’ Neûtchété ât encoé djâsè âjdeu. Po lou vaudois patois, è (...)

  • Lai p’téte Suzon poi Henry Tournier - 24 janvier

    Lai p’téte Suzon poi Henry Tournier
    1. Eh bïn : l’ bonjour, lai p’téte Suzon I aie atye ai vos dire Vos voérïns bïn saivoi mon nom I vos n’ lo veux pe dire I seus r’veni dâ hie â soi Dâ l’ pus bé Rédgiment di roi Ho : Traderi dera
    2. E y é sept ans qui m’ en allé Glorieux, provè mai tchaince I n’ tiudô pe tiain i paitché Qu’ è f’sait chi bon en Fraince An maindge, an boit c’ment des pachas : Qu’ è m’ en ât dj’ grie de nos ratas : Ho : Traderi dera
    3. Ès m’ aint botè de faction Devaint lai citadelle, Et (...)

  • Lè gare - 24 janvier

    Lè gare
    I – Ïn d’je, le gar’ so ditchéri, E yè feyu se bêtre Devo ïn redgimin d’ Prussïn, Krozi lè beillonette, I tèpèdj’ toudjeu, iki, ilè, E tchuillin tu k’mo da krèpé. Troulou, loulou, loulou II - On m’è bouta dé faction Dari lè Citadelle, Tutseu k’évoi rebia mon non M’épelav’ « lè Sotinelle », E n’ièro pè péssa ïn tchè, Kusso ko iki, kusso ko lè ? Troulou, loulou, loulou III - E yè péssa da d’généro Ke m’in beilli è bouère, E m’in bouta da berlingo Fïn pion mè djibecire Pe enne (...)

  • Le Patois de mes Aïeux, Henry Tournier - 24 janvier

    Le Patois de mes Aïeux
    Mes amis connaissent mon attachement à la langue française dont je m’efforce d’assurer la défense et l’illustration dans des écrits en prose ou versifiés qui, pour beaucoup il est vrai, ne méritent pas pour autant d’être diffusés. Certains lecteurs seront donc surpris de trouver sous ma plume un chapitre consacré au patois de mes aïeux.
    Si je devais me justifier, j’emprunterais à Paul Alex, Agrégé de l’Université et professeur à la Faculté des Lettres aujourd’hui disparu, la (...)

  • Lè têtch’ o fât’ - 24 janvier

    Lè têtch’ o fât’
    (din lou pètoiè di Russey ; d’ èpré Henry Tournier)
    Vïn t’ bouta pèr moè su lou ban d’vin lè mozon, fonn’, s’ o bïn ton drè ; è vè y’ èvoiè kairant’ an k’ no son ensambie. Voèki k’ la z’ ofin son rèmèdji(e) è s’ teur’ ; è son èlla din lou mond’ pe, d’ nouvé, no son ro k’ la dou, k’mo kin on é okmossi(e). Fonn’ oss’ –ke te te souvïn ? On n’ évoiè ro po okmossi(e), tou étav’ è far’. Pe on s’ i o bouta, harri(e) s’ étav’ du(e). È fô di kourèdj’, d’ lè persvérins’ ! E fô d’ lèmou, s’ no pè s’ kon krè kin on okmoss’. (...)

  • Les landyes régionales de Chuisse poi Jean-Philippe Gable - 24 janvier

    Les landyes régionales de Chuisse
    poi Jean-Philippe Gable
    Chûr lou patois suisse sant très djâsaie èt aippris è l’écôle, d’ âtre dains des aichôchiâchons pai exempye : Lou patois jurassien est enne landye tiu s’apprend è l’écôle primaire èt âchi dains lou roûetcha récodge di patois jurassien, mains lou patois neuchâtelois n’est pus lai mains pai conte lou frainçais régionâ de Neuchâtel est encoé djâsaie âjdeu. Mains pô lou patois vaudois èl y ai în site chur les patoisaints di Jorat an trove des techtes en (...)

  • Mots tirés de La récréation - 24 janvier

  • Prayir’ po l’ an k’ vïn - 24 janvier

    Prayir’ po l’ an k’ vïn
    (Benedicite pour le jour de l’An) poi Henry Tournier
    I vo r’maitchi(e), mon Dü(e) Po tou s’ ke vo no beilli : Lou pon, lou vïn, lou toitché, Lè bonn’ tal’, la ball’ fann’, Pe tu la z’èmi pètoisin di Voiyïn, Beilli ètou èko è mindji(e), È tu s’teu k’ nin ran. Pe wadje no de j’ma fautâ Din tou l’ an nu(e) k’ vïn I vo r’moichi(e) enkwo ïn kô po to s’ke vo fât’ po no, mon Dü(e). . Amen.
    Benedicite pour le jour de l’An
    Je (...)

  • Seuv’nis d’ heûvie d’ mon afaince - 23 janvier

    Seuv’nis d’ heûvie d’ mon afaince
    ( Le 21 d’ djanvie 2000 )
    Tiaind qu’ i étôs baîch’natte, i ainmôs brâment lai nadge. Mon pére aivait trovè â chni ïn d’dôs d’ yuatte en fie. È brecôlé ïn d’tchus d’ aivô d’ bés lavounats en bôs bïn aippiainis. D’ aivôs l’ écôle pe note raicodjaire, nôs allïns yuattaie vâs lai fèrme di Galaint-Boûetchèt. D’ âtres afaints s’ fottïnt d’ mai yuatte, poch’ qu’ èlle n’ était p’ c’ment les yôtes, d’ lai maîrtçhe Davos. Lai mïnne n’ était p’ en lai môde. Mains i étôs aidé lai premiere aivâ lai (...)

  • L’ île és çhoés : lai Mairtinitçhe, A.-M. Kasteler - 23 janvier

    L’ île és çhoés : lai Mairtinitçhe
    poi A.-M. Kasteler (l’ nûef de mârs 2001)
    Voili trâs côps qu’ i aî t’ aivu lai tchaince d’ allaie dains ci bé paiyis. I ècmence poi ïn pô d’ hichtoire de ç’te contrèe. « Ç’ ât lai moiyou, lai pus bèlle pe lai pus douçatte île qu’ è y aiveuche â monde ! » é graiy’nè ci Christophe Colomb en débairtçhaint tchu lai Mairtinitçhe en l’ annèe tçhïnze cent dous. Mains c’ment que ç’t’ « île és çhoés » n’ aivait p’ d’ airdgent ne d’ oûe dains sai tiere, èl é daivu allaie pus laivi tçh’ri lai (...)

  • Prayiere d’vaint lai nonne d’ lai Sïnt-Maitchïn - 23 janvier

    Prayiere d’vaint lai nonne d’ lai Sïnt-Maitchïn
    Sïns youè frérat poûe, qu’ en nôvembre, dains tote l’ Aîdjoûe vïnt lai féte d’ lai Sïnt-Maitchïn, po ripaîyie nôs chaicrifians ! Sïns r’mèchiè frérat poûe, qu’ boétchies è paiyisainnes, en dgealèe, boudïn, guèyes d’ aîne, aindoèyes è tchaimbon, tchaindgeant po nôs tâles ! Sïns b’nâchu frérat poûe, qu’ lai bèye de vote coûe fait d’ note bèlle Aîdjoûe, dains ènne grôsse frâtèrnitè des dôbats b’niessons ! Sïns vénérè frérat poûe, qu’ dains les siecles des siecles, bèyietes vote (...)

  • Mon grant-pére, Mon pére - 23 janvier

    Mon grant-pére
    (le sèpt de mârs 2003)
    C’ment d’ mai grant-mére, i vadge de bons seuv’nis d’ mon grant-pére. È naché en mil heûte cent soissante, èl é vétçhu pus d’ ènne dyierre. I aî coégnu mon grand-pére dains son grant aîdge. I étôs lai driere de ses p’téts-l’ afaints. È m’ djâsait en patois c’ment mai grant-mére. Son imaîdge d’moére dains mon échprit. Èl aivait brâment d’ rhumâtçhisses és tchaimbes, dâli è mairtchait d’ aivô doûes cainnes. Çoli lo f’sait è mairtchi tot pyain-pyain, tot bal’ment. Ses nois l’ eûyes (...)

  • Mai premiere aichembyèe, c’ ment voiy’nouse, d’ lai jurassienne societè d’ l’ Émulâchion - 23 janvier

    Mai premiere aichembyèe, c’ ment voiy’nouse, d’ lai jurassienne societè d’ l’ Émulâchion
    (poi A.-M. Kasteler, défâtè, en sai d’mainde poi J-M. Moine)
    Voili quaitre ans qu’ nôs sons d’ aivô ç’te rotte d’ lai jurassienne Émulâchion. Nôs sons t’ aivu envèllie en lai cent-trente-nûevieme dgén’râ l’ aichembyèe de ç’te societè, è Lausanne, l’ tyïnze de mai. Dains ç’te societè, è y é déjsèpt sècchions, qu’ è y é lai nôte, ç’té d’ Lai Tchâ-d’Fonds. È y é âchi cïntçhe çaches : ç’tu d’ lai raicodje des scienchous, ç’tu d’ (...)

  • Tchâss’naie - 23 janvier

    Tchâss’naie
    poi ç’t’ Ainne-Mairie des p’nies, l’premie de djuïn 2012
    Lai vétçhaince, ç’ ât c’ment qu’ ïn tricat. L’ Bon Dûe m’ bèye lai laînne è les aidieuyes pe m’ dit : « Te tchâssen’rèz de ton meu, ènne maîye en ïn côp ». Ènne maîye, ç’ ât mai djoénèe chus les aidieuyes di temps. Aiprés doze reindgies d’ trente obïn trente-yènne maîyes, t’ és trâs ceints soichante-cïntçhe maîyes envirvô. En dieche ans, çoli fait trâs mil ché ceint cinquante maîyes. Quéqu’ yènnes sont è l’ endrèt, d’ âtres sont è l’ envietche. Des maîyes sont (...)

  • Po ces qu’ se craiyant aidé djûenes ; Quéques boussèes d’ mes seuv’nis d’afaince - 23 janvier

    Po ces qu’ se craiyant aidé djûenes
    Le 5 de mai 2000
    L’ câre d’ lai vie ât dous côps pus laivi que d’vaint ! Èls aint botè ïn crâs d’ pus qu’ i n’ aivôs dj’mais r’mairtçhè ! I aî daivu râtaie d’ ritaie aiprés l’ bus poch’qu’ èl aittieud pus vite qu’ aivaint ! I crais qu’ an fait mitnaint les mairtches des égrèes pus hâtes que dains l’ temps ! L’ huvie, l’ foénat n’ étchâde pus c’ment ci-d’vaint ! Ât- ç’ qu’ vôs n’ èz dj’mais vu les ptétes lattres dains les feuyes ? Les djûenes yôs âchi aint tchaindgie, ès sont bïn pus (...)

  • Invitation pour chanter Noël - 1er janvier

    Lai Tchâ d’ Fonds, le 2 d’ décembre 1998.
    En ç’t’ Agnès, en ç’t’ Anne-Marie, en ç’t’ Elisabeth, en ç’te Thérèse, pe en ci Jean-Marie,
    Chéres tchaintouses, chér tchaintou d’ Nâ,
    I vôs r’mèchie d’ me bïn v’lait édie po lai mâsse di djoué d’ Nâ. C’ n’ ât p’ che s’vent qu’an ôt di patois dains les môties adjed’heû. Vôs saîtes, mon grant-pére me diait « Ah ! Ch’ les mûes poéyïnt djâsaie ! » E bïn, l’ djoué qu’ès djâs’raint, les mûes d’ Note Daime d’ lai Paix v’lant r’pâre nôs tchaints en patois, nôs tchaints di tiûere. Ces qu’ yi (...)

  • Lo bontemps (lo premie-temps, lo paitchi-feûe), A.M. Kasteler - 23 janvier

    Lo bontemps (lo premie-temps, lo paitchi-feûe) (lo déjsèpt de mârs 2000)
    Â bontemps, è fât nenttayie l’ hôtâ. È y é cïnquante ans, nôs n’ aivïns p’ d’ enyeve-poussat. Tiaind qu’ è fsait ïn bé s’raye, nôs soûetchïns les mait’las po les fri d’aivô ïn fri-taipis. C’ment çoli, lo poussat s’ envoulait. Des côps, è v’niait lo sèllie, lo Pére Aeschlimann, èl était souédge c’ment ïn potat. Tiaind qu’ mai mére yi djâsait, pe qu’ è y’ réponjait tot airneboé, i riôs d’rie son dôs. Aiprés qu’ èl euche échlompè lai lainne des mait’las, (...)

  • 80 ans d’ ci Norbert Brahier - 1er janvier

    Quaitre-vints, ç’ n’ ât dj’mais qu’ quaite côps vinte !
    Usaidgies, tes soulaîes l’ sont ïn pô !
    Â moins, ton tiûere, lu, ât tot neû : è fie po tus ces qu’ t’ ainmant.
    I seus chur qu’ adj’d’heû, en l’ ôyaint t’ veus dire :
    T’ és ïn po fô, ç’ ât ïn djoué c’ment ïn âtre,
    Ravoéte empie l’ aiv’ni, vois l’ biè qu’ ât maivu,
    Empreusse-te d’ m’ édie è moûech’naie, è écoure, po aivoi di bon pain ! Voiyïn ! C’ment qu’ ci mot tchainte en ton aîme,
    Ïn côp d’ pus d’ sai sentou, èl embâme nôs patois !
    Norbert, Nicole è pe tus les votes, (...)

  • 80 ans de ç’te Madeline Froidevaux, poème - 1er janvier

    Quaitre-vints, ç’ n’ ât dj’mais qu’ quaite côps vinte !
    Urdgeint ât l’ traivaiye que d’moére è faire,
    Âchi, c’ment qu’ t’ le dis, t’ n’ és p’ ènne menute è piedre.
    I t’ aî ôyi l’ âtre djoué, djâsaie patois en lai radio.
    T’ étôs hèy’rouse de pailaie des biâtès d’ ton paiyis,
    Raicontaint lai vétçhaince de ton bé Chô-di-Doubs,
    En de che sïmpyes mots qu’ nôs allïnt drèt â tiûere !
    Vains tçhri ènne botaye de bon vïn en lai tçhaîve !
    Ïn tâ djoué s’ dait fétaie dains lai grante patoise aimitie.
    Nôs tus les voiy’nous s’ (...)

  • 80 ans de ç’te Marie-Jeanne Pierre, poème - 1er janvier

    Quaitre-vints, ç’ n’ ât dj’mais qu’ quaite côps vinte !
    Usaidgies, tes soulaîes l’ sont ïn pô !
    Â moins, ton tiûere, lu, ât tot neû : è fie po tus ces qu’ t’ ainmant.
    I seus chur qu’ adj’d’heû, en l’ ôyaint t’ veus dire :
    T’ és ïn po dôbe, ç’ ât ïn djoué c’ment ïn âtre,
    Ravoéte empie l’ aiv’ni, vois l’ biè qu’ ât maivu,
    Empreusse-te d’ m’ édie è moûech’naie, è écoure, po aivoi di bon pain !
    Voiyïn ! C’ment qu’ ci mot tchainte en ton aîme,
    Ïn côp d’ pus d’ sai sentou, èl embâme nôs patois !
    Nôs tus les voiy’nous vôs (...)

  • Dgénrâ l’aissembièe d’ lai SJE 28 d’aivri 2001, è Bierne - 1er janvier

    Bondjoué ! I m’ aippele Voiyïn. Ch’ vôs piaît, échtiusètes-me, ch’ i seus ïn pô étrulè. È y é taint d’ monde poi chi. Ci-d’vaint, tiaind qu’ i étôs sietè ch’ mai sèlle, i aî bïn ôyi qu’ vôs djâsïns d’ mes grôs fréres, les âtres Cercles. Mon Dûe, qués hâts noms èls aint : Cercle d’ hichtoritçhes raicodjes, Cercle de sciençouses raicodjes, Cercle de raicodjes des véyes tchôses, Cercle de mathémâtitçhes è pe d’ physique ! Mai mére m’ é dit qu’ mes fréres étïnt aivu grant en l’écôle, qu’ ç’ ât po çoli qu’ ès sont ch’ saivaints, qu’ (...)

  • Afaints, ch’vôs piaît, n’ faites dj’mais dïnche… ! - Février 2020

    Afaints, ch’vôs piaît, n’ faites dj’mais dïnche… !
    Vôs saîtes que d’ aivége, i n’ ainme pe djâsaie de ç’ que vait de chrégue. Mains adj’d’heû, mon tiûere ât che pajaint, che meûtri, qu’ i vôs d’mainde, chérs patoisaints l’ aimis, d’ m’ édie è l’ dégonçhaie, è l’ faire è r’bômâtre lai trich’tèche qu’ èl ât piein. Ènne braîve aîdjôlatte fanne, i lai veus aipp’laie Maidyi (mains ç’ n’ ât p’ son vrâ nom), v’nié è y é è pô prés quairante ans en Lai Tchâ-d’Fonds, po édie sai soeûr que tchoiyé aiveuye en botaint â monde ïn trâjieme (...)

  • Aigné de Dûe. - 1er janvier

    Aigné de Dûe.
    Aigné de Dûe,
    Toi que rôtes les airtieulons di monde,
    Prends pidie de nôs ! Prends pidie de nôs !
    Aigné de Dûe,
    Toi que rôtes les airtieulons di monde,
    Pidaye-te de nôs ! Pidaye-te de nôs !
    Aigné de Dûe,
    Toi que rôtes les airtieulons di monde,
    Bèye nôs d’ étre pyiain ! Bèye nôs lai paix ! Aigné de Dûe.
    Aigné de Dûe,
    Toi que rôtes les airtieulons di monde,
    Prends pidie de nôs ! Prends pidie de nôs !
    Aigné de Dûe,
    Toi que rôtes les airtieulons di monde,
    Pidaye-te de nôs ! Pidaye-te de nôs !
    Aigné de (...)

  • L’ métie è téchie. - 1er janvier

    L’ métie è téchie.
    Lai djûen’ Airie ainmait brâment les bétes. Tiaind qu’néchïnt des aignelats, èlle les v’lait aidé pâre dains ses brais po les çhaiti. C’était ch’douçat, ch’ bon tchâd d’ morayie dains ci biainc è tot fïn poi ! Regu’naint tot â traivie di tchaimpois, èlle raiméssait les pois des berbis qu’ d’moérïnt aicretchies és braintchattes des boûetchèts. Pe, en les tridoéyaint dains ses mains, èlle en f’sait des greméchés qu’en tiraint dains totes les sens, bèyïnt totes soûetches de p’tétes naippes. C’ât c’ment (...)