Publié : 28 janvier

Le pouvoir des saints

Le povoi des sïnts

Publié dans le Quotidien Jurassien le 28 janvier 2022

Le povoi des sïnts

- Pour les maux d’oreilles, qué saint qu’est l’ meilleur ?
- Mais y a saint Osyme qu’est bon ; y a aussi saint Pamphile qu’est pas mauvais. » (Maupassant)

Tchie nôs âchi, an crait â povoi des sïnts. Tchéque sïnt é sai chpécialitè. Le pus d’maindè, ç’ât sïnt Antoine. È r’trove totes tchoses predjues, les çhiès, les boéches, les brelitçhes. È n’ fât p’ rébyaie de l’ reméçhiaie en indgeant lai piéçatte promije dains l’aimeûniere que s’trove â long d’ sai statue.

Sïnte Aigathe protége contre les envoélèes. Dains l’ temps, on çhoulait son imaidge ch’ les poûetches des graindges o bïn des étales.

Sïnt Blaise ât ïnvoquè po les mâs de goûerdge. Dains l’ môtie de Sïnt-Dizier, tot prés de Bure, an peut voûere lai piere des fôs. Les dgens que seûffrïnt d’ lai téte péssïnt dôs çte piere èt, grâche en sïnt Dizier, ès r’trovïnt lai saintè.

An bote les animâs dôs lai protècthion de sïnt Fromond. L’âve de lai soûrche de sïnt Imier è dous pas d’ lai tchaipèlle soingne les eûyes.

Po çhôre le byat de ci vardi, voili encoé dous provèrbes :
- È vât meus s’aidrassie â Bon Dûe qu’ès ses sïnts.
- Le mâ péssè, an s’ fot di sïnt.

Note
indgie, glisser ; indgie ènne lattre en lai pochte (S. Vatré)
l’aimeûniere, le tronc d’église
les envoélèes, les incendies


Ecouter la chronique lue par Bernard Chapuis

Le pouvoir des saints

- Pour les maux d’oreilles, qué saint qu’est l’ meilleur ?
- Mais y a saint Osyme qu’est bon ; y a aussi saint Pamphile qu’est pas mauvais. » (Maupassant)

Chez nous aussi, on croit au pouvoir des saints. Le plus sollicité, c’est saint Antoine. Il retrouve toutes choses perdues, les clés, les porte-monnaies, les lunettes. Il ne faut pas oublier de le remercier en glissant la pièce promise dans le tronc qui se trouve à côté de sa statue.

Sainte Agathe protège contre les incendies. Jadis, on fixait son image sur les portes de grange ou des écuries.

Saint Blaise est invoqué pour les maux de gorge. Dans l’église de Saint-Dizier, près de Bure, on peut voir la pierre des fous. Les gens qui souffraient de la tête passaient sous cette pierre et, grâce à saint Dizier, recouvraient la santé.

On place les animaux sous la protection de saint Fromond. L’eau de la source de saint Imier à deux pas de la chapelle soigne les yeux.

Pour conclure, citons encore deux proverbes :
- Il vaut mieux s’adresser au Bon Dieu qu’à ses saints.
- Le mal passé,on se moque du saint.