Publié : 21 mai

Météo

Météo

Bernard Chapuis

Publié dans le Quotidien Jurassien le 21 mai 2021

Météo

- Vïns d’aivô moi djuqu’en lai croux, dit le grant-pére en son drie petèt-fieu.
Le boûebat qu’ainme son grant-pére se yeuve tot comptant.
- Èt peus te léch’rés tai taibyatte dains tai tchaimbre, qu’ nôs poéyechïns ïn pô djâsaie.

Les voili paitchis ensoénne main dains lai main. En lai croux, è y é ïn bainc laivou qu’ès s’ sietant. Le grant-pére é soûetchi sai pipe èt son toubac, le boûebat é soûetchi sai taibyatte.

- I t’aivôs dit d’ lai léchie en l’hôtâ. T’ n’és p’ poéyu t’empâtchie. Enfïn bon, ç’ât les afaints d’ mit’naint.
- Mains grant-pére, an trove tot chu çte taibyatte. Se t’en aivais yènne, te n’ sairrôs pus t’en péssaie.T’ veus saivoi tiu qu’é dyaingnie le match de hockey hyie â soi ?
- I m’en fôs cment d’ mai premiere tyulatte.
- Èt peus lai météo, crais bïn qu’ çoli t’intérèche. En conchultaint mai taibyatte, i peus t’ dire le temps po les dieche djoués que v’niant.
- Yé bïn, moi, boûebat, mon grant-pére m’é aippris à yére les seingnes po saivoi l’ temps. An n’ons p’ fâte de taibyatte. È seuffit de yevaie le moére voi l’ cie, d’obsèrvaie les nûes, d’ senti l’ vent. Raivoéte ces montaignes d’ lai sens d’ lai Fraince. Ç’ât les Vosges. Ç’ n’ât p’ tos les djoués qu’an les voit che nattes. Aiprés-d’main, è veut pieuvre. T’ peus vérifiaie chu ton portabye, nitiou.


Ecouter la chronique lue par Bernard Chapuis

info document -  MP3 - 4.7 Mo

Météo

- Viens avec moi jusqu’à la croix, dit le grand-père au dernier de ses petits-fils.
Le garçonnet, qui adore son grand-père, se lève aussitôt.
- Et puis, tu laisseras ta tablette dans ta chambre, que nous puissions un peu parler.

Ils sont partis ensemble main dans la main. À la croix, ils prennent place sur le banc. Le grand-père a sorti sa pipe et son tabac, l’enfant a sorti sa tablette.
- Je t’avais dit de la laisser à la maison. Tu n’as pas pu t’empêcher. Enfin bon, ce sont les enfants d’aujourd’hui.
- Mais, grand-père, on trouve tout sur cette tablette. Si tu en avais une, tu ne pourrais plus t’en passer. Tu veux savoir qui a gagné le match de hockey hier soir ?
- Je m’en fous comme de ma première culotte.
- Et la météo, ça pourrait peut-être t’intéresser. En consultant ma tablette, je peux te dire le temps pour les dix jours qui viennent.
- Eh bien moi, garçon, mon grand-père m’a appris à lire les signes pour connaître le temps. On n’a pas besoin de tablette. Il suffit de lever le nez vers le ciel, d’observer les nuages, de sentir le vent. Regarde ces montagnes du côté de la France. Ce sont les Vosges. Ce n’est pas tous les jours qu’on les voit aussi nettes. Après-demain, il va pleuvoir. Tu peux vérifier sur ton portable, morveux.