Publié : 25 septembre 2020

Pierres de lune

Caiyeûs de yeune

Bernard Chapuis

Publié dans le Quotidien Jurassien le 25 septembre 2020

Caiyeûs de yeune

È y é pus de trente ans, des hannes botïnt ïn pie chu lai yeune. Ce feut ïn èchploit. An en ont djâsè djuque dains nos v’laidges les pus retyiries.

Ç’ât ïn soi de pieinne yeune. È fait se çhiaire qu’an poérrait yére lai feuille. Ès sont tus sietès â d’vaint l’heus, le pére, lai mére, les grants-poirents, les véjïns. Ès raivoétant çte ronde yeune que soûe de drie les aibres èt que sembye ïn étiu tot neû. Les afaints djuant en lai caitchatte dos les tyats. Lai dichcuchion vait bon train

- Qu’ât-ce qu’ès m’ fotant d’allaie ch’ lai yeune ?
- Èt peus lai science, qu’ât-ce t’en fais ?
- È pairât qu’ès v’lant bïntôt allaie chu Mars.
- Ès n’y sont p’encoé.
- Te sais que chu lai yeune, èl v’lant y r’touénaie.
- Èls aint raippoétchè d’ lai yeune di poussat, des caiyeus.
- Des caiyeus ! que dit l’ grant-pére qu’é péssè tote sai vétyaince è brijie des pieres â long des vies. Cment s’è n’y en aivait p’ prou poi chi.
- Èt di poussat, aidjoute lai grant-mére que s’mâye chu sai sèlle, èt n’aint qu’è v’ni tchie nôs. Le sait di rôte-poussat ât aidé piein.

Notes
dos les tyats, sous les tilleuls
lai grant-mére que s’mâye, la grand-nère qui somnole
Le sait di rôte-poussat, le sac de l’aspirateur

Publié dans le Quotidien Jurassien le 25 septembre 2020


Ecouter la chronique lue par Bernard Chapuis

info document -  MP3 - 3.5 Mo

Pierres de lune

Il y a plus de trente ans, des hommes posaient le pied sur la lune. Ce fut un exploit. On en a parlé jusque dans nos villages les plus retirés.

Ce soir de pleine lune, il fait si clair qu’on pourrait lire le journal. Ils sont tous assis dehors, le père, la mère, les grands-parents, les voisins. Ils regardent cette lune ronde qui paraît derrière les arbres et qui ressemble à un écu tout neuf. Les enfants jouent à cache-cache sous les tilleuls. La discussion va bon train

- Qu’est-ce qu’ils foutent d’aller sur la Lune ?
- Et la science, qu’est-ce que tu en fais ?
- Il paraît qu’ils vont bientôt aller sur Mars.
- Ils n’y sont pas encore.
- Tu sais que sur la Lune, ils vont y retourner.
- Ils ont rapporté de la Lune de la poussière, des cailloux.
- Des cailloux ! s’exclame le grand-père qui a passé toute sa vie à casser des pierres le long des routes. Comme s’il n’y en avait pas assez ici !
- Et de la poussière, ajoute la grand-mère qui somnole sur sa chaise, ils n’ont qu’à venir chez nous. L’aspirateur est toujours plein.