Publié : 10 juillet 2020

Le perroquet

L’oujé que djâse

Bernard Chapuis

Publié dans le Quotidien Jurassien le 10 juillet 2020

L’oujé que djâse

Lai sceînne se pésse en lai foire de Poérreintru. Chu ïn bainc enson lai vèlle è yé ïn mairtchaind d’oujés. Él en é de totes les souetches. Enmé tos ces oujés, è y en é que djâse. Èlle ât aittaitchi enson d’ènne étchiele, lai patte de gâtche poi ènne biaintche coûedge, lai paitte de drète poi ènne roudge coûedge.
Ïn client s’aippreutche :
- Poquoi qu’èl ât aittaitchi vote oujé ?
Le mairtchaind :
- Ç’ât po qu’è n’ se sâveuche pe.
Le client :
- Mains poquoi lai paitte de gâtche ât aittaitchie poi ènne biaintche coûedge èt lai paitte de drète poi ènne roudge coûedge. È y é ènne raijon ?
- Bïn chûr qu’è y é ènne raijon. S’i tire chu lai biaintche coûedge, è djâse en patois, èt peus s’i tire chu lai roudge coûedge, è djâse en frainçais.
Le client :
- Èt peus s’ vôs tiries ch’ les dous coûedges en lai fois.
Ç’ât l’ pèrroquèt lu-meinme que répond :
- Li, Chire, i m’ casse le moère.


Ecouter la chronique lue par Bernard Chapuis

info document -  MP3 - 3.2 Mo

Le perroquet

La scène se déroule à Porrentruy, un jour de foire. Un oiseleur a installé son stand dans la vieille ville. Il a une grande variété d’oiseaux parmi lesquels un perroquet. L’oiseau qui parle est attaché au sommet d’une échelle, la patte de gauche par une cordelette blanche, la patte droite par une cordelette rouge.
Un client s’approche :
- Pourquoi votre oiseau est-il attaché ?
- C’est pour qu’il ne se sauve pas, répond le marchand.
- Mais pourquoi, demande encore le client, la patte gauche est-elle attachée par une cordelette blanche et la patte droite par une cordelette rouge. Y a-t-il une raison ?
- Bien sûr qu’il y a une raison. Si je tire sur la cordelette blanche, il parle en patois, et si je tire sur la cordelette rouge, il parle en français.
Le client :
- Et si je tire sur les deux cordelettes en même temps ?
C’est le perroquet lui-même qui répond :
- Là, cher Monsieur, je me casse la gueule.